Rechercher

Tu es ASSEZ !

"TU ES ASSEZ !"


Combien sommes-nous justement a être persuadés que nous ne le sommes pas ?

Hier soir, lors d'une cérémonie chamanique j'ai contacté une blessure qui prenait semble-t-il racine dans ma vie utérine. J'ai vu mes parents, ma mère enceinte, et moi entre le second et troisième mois de gestation.

J'ai alors été traversé par un sentiment désagréable, qui contenait ma respiration, me rendait triste. J'ai entendu "je ne suis pas assez".


Je sais que nous sommes nombreux à porter cette blessure, qui dans l'ombre de notre conscience murmure de faire sans cesse davantage, d'être plus, de toujours viser et offrir mieux ...

Et chez vous d'où vient-elle ? Ou prend-t-elle racine ?

L'expérience humaine et l'incarnation dans un corps de chair est d'une exigence implacable !

Nous goûtons à la séparation, le doute, l'isolement, les conflits, et j'en passe ...

Et pourtant, malgré les tempêtes, Nous sommes encore là, à respirer, à aimer, à poser des actes, à choisir des mots.


Ne serait-ce pas le moment d'enfin se l'offrir ?

Ce cadeau, cette autorisation ou cet espèce de "lâchez prise" : "Bon sang, je suis assez !"

Pour tout ce que nous avons réalisé / pour tous ces moments où nous avons écouté et conseillé / pour tout cet amour que nous avons donné / pour ces vies manifestées / ces projets vivants / ces rêves vibrants / ces rencontres / ces pardons / ces sourires / ces caresses / ces moments délicieux / pour ce moment, là juste ici ... Oui nous sommes magnifiques ! Oui nous sommes assez !


Et si l'imperfection nous dérange, rappelons-nous que ce sont toutes ces lignes cassées et imparfaites qui font la sublime beauté d'un paysage de montagne.

Nous sommes tellement "assez".

Guillaume KREMMEL

111 vues

Posts récents

Voir tout